Tartinades aux couleurs de l’Halloween

Demain j’ai un dîner partagé avec le bureau. La thématique? L’Halloween, bien sûr! Pour éviter de tomber dans les clichés de cerveaux ou de doigts ensanglantés, j’ai opté pour un duo de tartinades aux couleurs de l’Halloween (orange et noir, tsé), que j’accompagnerai d’une bonne tranche de végé-pâté et de craquelins sans gluten au sel de mer.

10383991_561898860609616_4619697825417030763_n

Tapenade d’olives noires

Ingrédients :

1 tasse (250 ml) d’olives Kalamata, sans les noyaux
1/4 tasse (60 ml) de graines de citrouille, trempées pendant au moins 2 heures
Une poignée de persil frais
2 c. à soupe (30 ml) de jus de citron fraîchement pressé
2 c. à soupe (30 ml) d’huile d’olive (pssst, prenez celle dans le pot d’olives!)
1 grosse gousse d’ail
2 c. à soupe (30 ml) de câpres
Sel et poivre du moulin

Passer tous les ingrédients au mélangeur jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène, mais texturée.

Tartinade d'Halloween 004 Tartinade d'Halloween 008

Tartinade aux poivrons rouges grillés

3 ou 4 poivrons rouges (ici, deux énormes)
1/4 tasse (60 ml) de graines de citrouille, trempées pendant au moins 2 heures
1 gousse d’ail
1 petit piment chili séché (ou 2 c. à thé de pâte de chili ou de harissa)
1/3 c. à soupe (7 ml) de sirop d’agave
1 c. à soupe (15 ml) de jus de citron
1/4 c. à thé (2 ml) de cumin
Sel et poivre du moulin

Préchauffer le four à 350 °F (175 °C). Enlever les pépins des poivrons, et couper chaque poivron en grosses tranches ou en moitiés. Couvrir une plaque de cuisson de papier d’aluminium et y déposer les moitiés/tranches de poivrons, la peau vers le haut. Cuire pendant environ 50 minutes, ou jusqu’à ce que la peau des poivrons noircisse. Laisser tiédir, puis peler les poivrons. Passer au mélangeur avec le reste des ingrédients jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène, mais texturée.

Tartinade d'Halloween 001

Et voilà!

Tartinade d'Halloween 009

Voir aussi : Hummus citrouillé

Ariane

Ariane

Co-fondatrice chez Vert et fruité
Grande gourmande qui ne recule devant aucun plat inconnu ou défi culinaire, Ariane a cru que la terre avait arrêté de tourner lorsqu’elle a appris qu’elle était (très) intolérante au gluten. Passionnée de gastronomie et de nutrition, et créative en cuisine, elle a retroussé ses manches et décidé de relever le défi ultime : ne pas se priver, ne pas tricher, ne pas plus dépenser… mais mieux manger.
Ariane

Les derniers articles par Ariane (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>